Présentation

Mes mobiles sont une invitation à la flânerie.

Le fil de fer dessine le squelette de personnages en quête d’envolée, de comédie poétique, de la légèreté d’un pétale, de la mémoire d’une voltige.

C’est une recherche plastique s’inspirant de la danse, d’un regard sur la gestuelle en des temps suspendus.

Mes mobiles sont témoins de mon émerveillement pour les arts du cirque, à la singularité de nos façons de marcher. Il m’importe de magnifier, de retraduire la magie de présences dans l’espace, de jouer sur les équilibres-déséquilibres, le rapport portant-porté de figures imaginaires.

Dans un mouvement évoluant au gré des courants d’air, ces personnages habillés de papier, offrent une dose vagabonde nécessaire.

Mon Parcours :

Après des études littéraires en sociologie et histoire de l’art à Besançon, je me suis orientée sur les Beaux- Arts, en passant par Perpignan, Quimper et Lorient.